AAZ Crédit Immobilier  
Votre dossier de crédit immobilier     |   Contactez Nous  
votre dossier de crédit immobilier en ligne

Transmettez votre dossier à nos conseillers !
L'avis de l'expert sur l'évolution des taux de credit immobilier
Demande de financement
Simulez votre crédit immobilier
Les assurances des prêts
le guide de l'emprunteur
Les garanties des crédits immobiliers
Indices et taux
FAQ du crédit immobilier
Lexique
Contactez- nous
Les prêts In Fine

Les différents types de crédit immobilier   

S'adressant plus spécialement aux investisseurs, les prêts In Fine comportent une période de différé d'amortissement pendant toute la durée du concours, le capital étant remboursé en une seule fois à l'échéance du crédit. Les mensualités ne sont donc composées que d'intérêts et cotisations d'assurance, ce qui permet une déduction maximale dans le cadre des revenus fonciers, et donc une diminution conséquente de la fiscalité liée à ces revenus fonciers (à la différence des crédits amortissables, qui ne permettent q'une déduction de la part des intérêts des échéances - part qui va en diminuant avec le temps- dans le cadre d'une opération locative)
En revanche, ce montage impose de disposer à l'échéance du crédit de la somme nécessaire au remboursement en une fois du capital prêté. L'établissement prêteur s'en assure en associant l'octroi de ce prêt immobilier à la souscription d'un contrat d'épargne de capitalisation (type assurance vie ), avec un versement unique et / ou des versements programmés, d'un montant suffisant pour reconstituer la somme prêtée au terme de la durée du prêt immobilier, en fonction du taux d'épargne assuré . Ainsi, au terme du prêt, le capital est remboursé grâce à l'épargne constituée en parallèle .
NOTRE CONSEIL :
Cette formule, dont le coût total est considérablement plus élevé que dans un cadre de prêt immobilier amortissable, ne s'adresse qu'à des emprunteurs avertis et fortement fiscalisés, dans le cadre d'investissement locatif générant des bénéfices fonciers, ou s'il y a des bénéfices fonciers préexistants.
Le seul intérêt du prêt in fine est son bénéfice fiscal, en fonction de la spécificité de la situation patrimoniale de l'emprunteur, et celui ci doit être supérieur à son surcoût intrinsèque.