AAZ Crédit Immobilier  
Votre dossier de crédit immobilier     |   Contactez Nous  
votre dossier de crédit immobilier en ligne

Transmettez votre dossier à nos conseillers !
L'avis de l'expert sur l'évolution des taux de credit immobilier
Demande de financement
Simulez votre crédit immobilier
Les assurances des prêts
le guide de l'emprunteur
Les garanties des crédits immobiliers
Indices et taux
FAQ du crédit immobilier
Lexique
Contactez- nous
Lexique
A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z

RACHAT DE SOULTE
Il s'agit de rachat de parts à la suite de la division d'un patrimoine (divorce, succession..). Le montant à financer est établi par le notaire. Le prêteur tiendra compte de la valeur globale du bien pour estimer sa garantie. Les remboursements viendront peut être se rajouter à des charges déjà existantes dont il faudra tenir compte.
 
REDUCTION D'IMPOTS ( Résidence principale)
Depuis le 1er janvier 1997, pour les logements neufs, et depuis le 1er janvier 1998 pour les logements anciens, les réductions d'impôts sur les intérêts d'emprunt ne sont plus possibles. Il peut être considéré que ces avantages ont été remplacés par ceux du prêt 0%. Pour les prêts souscrits antérieurement, la réduction sur cinq ans continue.
Seules des réductions d'impôts concernent les travaux.
Le crédit d'impôt accordé pour les dépenses d_entretien et de revêtement de surface est augmenté. Il est passé à 20%. Entre le 1er janvier 98 et le 31 /12/2000, le plafond des dépenses est de 763 à 1.525 € pour les célibataires et de 1.525 à 3.049 € pour un couple marié. Ces plafonds de dépense s'appliquent par année.
Les réductions d'impôts pour ravalement, grosses réparations et travaux d'amélioration ouvrent droit à une réduction d'_impôt de 20% de la dépense, dans la limite de 3.049 € pour un célibataire et de 6.098 € pour un couple marié.
 
REFINANCEMENT / RENEGOCIATION D'UN CREDIT
La baisse des taux sur ces dernières années et les nombreuses interventions des médias ont incité les emprunteurs à revoir leurs taux de crédits immobiliers.
Ils se sont naturellement adressés directement à l'établissement qui leur avait accordé ce prêt.
Ces établissements se sont vus contraint de répondre à ces demandes et de faire de nouvelles propositions en changeant les caractéristiques du prêt en cours. En interne il s'agit de renégociation ou réaménagement du crédit. Si les conditions ne paraissent pas très favorables à l'emprunteur, celui-ci peut s'adresser à un autre organisme et demander un refinancement. Cette démarche à un coût plus élevé car il y a fréquemment prise d'une nouvelle garantie, frais de dossier, mais taux plus bas. Les calculs sont à faire...
 
REMBOURSEMENT PAR ANTICIPATION
( voir pénalités de remboursement).
 
REVENUS LOCATIFS
Revenus perçus par un ou des logements mis en location par des bailleurs qui, le plus souvent, ont emprunté pour financer ces logements, pour des raisons fiscales.
Les prêteurs en tiennent compte en principe à hauteur de 70 à 80 % considérant qu'il peut y avoir vacances ( absence de locataire) en cas de changement ou de fin de bail. Ils se rajoutent aux revenus du ménage.